7 erreurs à éviter en mobile marketing

//7 erreurs à éviter en mobile marketing

7 erreurs à éviter en mobile marketing

7 erreurs à éviter en mobile marketing
Votre avis sur ce post

À l’heure actuelle, la compatibilité de votre présence sur le net avec les smartphones est indispensable. Néanmoins, que ce soit via une application ou via un site responsive design, des erreurs sont vites arrivées. C’est pourquoi, je vous propose ci-dessous une liste de 7 erreurs facilement évitables.

 

1. Ne sous-estimez pas la puissance des mobiles

Ce premier point aurait pu se placer juste avant le début de la liste. En effet, ne négligez pas les smartphones. Ils sont de plus en plus présents et les offres internet mobile sont désormais accessibles même pour les petits budgets. Si vous décidez d’ignorer délibérément ce secteur, ce sont des clients que vous perdrez.

MobileVSPC

2. Ne comparez pas mobiles et ordinateurs

N’essayez pas de dupliquer ce que vous faîtes sur le net pour votre stratégie sur mobile. Bien trop d’entreprises se contentent de reproduire de manière plus petite ce qu’on peut voir avec un ordinateur. Mais ils se trompent ! La navigation est totalement différente, tout comme les informations recherchées. Sur un mobile, on veut pouvoir aller droit au but, et facilement. Oubliez les fioritures, et donnez nous un accès pratique à l’essentiel !

mac-iphone-ipad

3. Préférez le mail au sms !

Un mail ne vous coûtera presque rien et les outils pour vous calculer le ROI sont bien plus performants que par SMS. D’autant plus que la base de tous les smartphones, c’est de pouvoir consulter ses mails ou que l’on soit. À choisir donc, orientez-vous vers une campagne de mailings plutôt qu’une campagne SMS. De nombreux services existent sur le net afin de vous aider dans l’élaboration de votre campagne. MailJet ou MailChimp vous proposent des campagnes gratuites pour peu que vous ne dépassiez pas un certain nombre de contacts.

4. iPhone n’est pas synonyme de smartphone

Il y a encore peu de temps, l’iPhone était tellement célèbre que pour les non-initiés, il arrivait souvent de confondre ce dernier avec les smartphones. Il faut savoir qu’il existe plusieurs systèmes d’exploitation tels que iOS (iPhone), Android, Windows Phone,  … Veillez donc à faire développer votre application sur plusieurs de ces systèmes.

5. N’oubliez pas de communiquer à propos de votre application

Créer une application ne veut pas dire qu’elle sera automatiquement téléchargée. Et même si les chiffres communiqués par Apple peuvent vous donner le tournis (40 milliards tout de même), ne vous attendez pas à des miracles. N’oubliez donc pas d’en parler, sur votre site, sur les réseaux sociaux, ect …

6. Le nombre de téléchargement n’est pas une valeur sûre.

Une bonne raison le prouve, 100% des utilisateurs de smartphones ont déclarés avoir déjà téléchargé une application qu’ils n’ont jamais ré-ouvert par la suite.

Plus surprenant encore, 90% des utilisateurs auront supprimé votre application après 6 mois!

Ne vous fiez donc pas directement à ce chiffre, mais référez-vous à celui des utilisateurs constants. N’oubliez pas d’y apporter du contenu régulier, d’y proposer une interface claire et intuitive.

pourcentage-appli

7. Pensez aux Facebook Connect et Twitter Connect

Ce qui pouvait auparavant faire fuir de nombreuses personnes peut désormais être résolu en un seul clic ! En effet, l’inscription a toujours été le passage le plus délicat dans l’évolution d’un utilisateur sur un site. Désormais, cette étape peut lui être simplifiée grâce aux réseaux sociaux. Et ce, même sur smartphone ! Pensez-y lorsque vous ferez développer votre application !

Fb-connect

Source : Kissmetrics – Esendex – Myfangroup – cnetfrance

8. Infographies

Une infographie sur le mobile marketing pour compléter le propos:

mobile-marketing

2017-03-21T17:02:13+00:00

4 Comments

  1. Philippe Fabry avril 25, 2013 à 11:47

    Intéressante synthèse, mais le point 2 est à nuancer surtout si on pense tablette. Le côté pratique prévaut aussi, j’ai parlé par exemple de la “mobilité commence sur le canapé”. Par exemple les consommateurs préparent leur séjour aussi sur les outils mobiles, on est donc dans une phase de séduction et pas forcément dans la recherche d’informations pratico-pratiques, même s’il est vrai qu’il faut proposer une approche différente (Cf. par exemple Voyages Transat et son application sur ipad). Ah la problématique du multi-écran 🙂

  2. cathy avril 25, 2013 à 11:21

    Quelques nuances à avoir mais…Bonne initiative Nicolas, merci. All the best (BA Mktg, Master eMktg…)

  3. Mariane avril 30, 2013 à 8:56

    Merci pour cet article très intéressant ! 🙂

  4. […] Pour lire l’article d’orignine sur G1site>> […]

Les commentaires sont fermés.

Send this to a friend