Étude : L’E-commerce poursuit sa croissance en Belgique

///Étude : L’E-commerce poursuit sa croissance en Belgique

Étude : L’E-commerce poursuit sa croissance en Belgique

Étude : L’E-commerce poursuit sa croissance en Belgique
Votre avis sur ce post

La Belgique e-commerce_belgiquea toujours eu un petit retard sur ses voisins en matière de commerce électronique puisqu’il représente une faible part du chiffre d’affaires total du commerce de détail (3%). Elle rattrape toutefois son retard et commence à connaître un véritable engouement pour l’e-commerce avec un chiffre d’affaires en ligne en hausse de 60% sur les trois dernières années.

Une très récente étude sur la situation de l’e-commerce en Belgique donne de nombreux indicateurs sur les achats en ligne effectués par les belges. Et ce qui marque le plus est clairement l’entrée de l’âge adulte dans ce secteur. Les belges achètent de plus en plus en ligne et l’e-commerce tend à chercher des clients là où on les attendait le moins.

Cette étude menée au mois d’avril dernier dévoile de nombreuses caractéristiques des consommateurs belges friands de l’achat de nouveaux articles en ligne. Cette étude, représentative de la population belge et menée par Comeos, a été effectuée auprès de 1062 personnes. Découvrons en détails les chiffres de cette étude.

Le secteur de l’e-commerce continue sa croissance

L’e-commerce semble encore avoir de beaux jours devant lui à en croire l’étude qui montre que 75% des utilisateurs Internet belges ont déjà procédé à un achat en ligne, soit une croissance de 8% par rapport à l’an dernier. Cela représente au niveau de la population à 59% des belges, soit 6 personnes sur 10, qui ont déjà acheté en ligne, soit une augmentation de 7%. De plus, 57% d’entre eux ont déjà acheté en ligne au cours des 12 derniers mois.

comeos_ecommerce_belgique

L’entrée de l’âge adulte dans le secteur

Les différences d’âge disparaissent petit à petit. On note en effet une forte progression de l’achat de nouveaux articles en ligne chez les belges situés dans la tranche 44-59 ans. À la question suivante, “Avez-vous déjà acheté de nouveaux produits ou services pour un usage strictement personnel ?”, 49% des sondés avaient répondu oui en 2012, contre 56% cette année comme l’illustre ce graphique.

Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, explique : « Les différences selon l’âge sont en train de disparaître, et nous avons clairement franchi le cap de la ‘majorité tardive’.». Une tendance qui se confirme puisque les plus de 60 ans n’étaient que 42% à avoir procédé à achat en ligne en 2012, contre 55% cette année, soit une augmentation de 13%.

graphique_age_comeos_ecommerce_belgique

Le budget moyen mensuel en hausse

Si le nombre d’achats mensuels avait baissé passant de 17% en 2011 à 16% en 2012, celui-ci a considérablement augmenté cette année pour atteindre les 24%. Le nombre de belges qui achètent en ligne au moins une fois par mois a ainsi augmenté de 8%. Le budget moyen a lui augmenté de 30% entre 2011 et 2013, passant de 130€ à 170€.

comeos_budget_moyen

L’étude démontre clairement que les acheteurs en ligne sont des acheteurs fidèles avec 52% des sondés qui ont déjà acheté de l’alimentaire plus de 5 fois. De plus, 89% d’entre eux ont l’intention d’acheter à nouveau en ligne au cours des 12 prochains mois.

Les vêtements et chaussures les produits les plus achetés en ligne

Au niveau des produits et services les plus consommés par les internautes belges, nous retrouvons pour la première fois les vêtements et les chaussures pour 46% des sondés. Une nouveauté qui peut s’expliquer par « l’arrivée sur le marché de ‘pure online players’, ainsi que par la réaction des commerçants classiques face à cette concurrence nouvelle » explique Michel chez Comeos.

On retrouve en deuxième position avec 38% les séjours (hôtels, nuitées, etc.) suivi d’un peu plus loin par les tickets événementiels ou encore les billets d’avion, bateau ou de train. Il faut toutefois noter que les achats les plus récurrents sont les produits alimentaires, ce qui peut paraître logique. Les produits électroniques ont également la cote sans compter les produits de beauté et les produits pharmaceutiques. On constance cependant une baisse des CD et de la musique numérique.

comeos_vetements_shoes

Pourquoi les belges achètent-ils en ligne ?

Les facteurs qui influencent principalement les belges lors de leurs achats en ligne est incontestablement le prix pour 43% des sondés. Arrive en seconde position le gain de temps (42%- suivi d’un peu plus loin de la facilité avec notamment la livraison à domicile (35%).

Plus bas dans le classement, nous retrouvons comme principaux facteurs d’achat les nombreuses promotions ou réductions en ligne, l’étendue de l’offre ou encore les avis utilisateurs.

comeos_pourquoi

Cependant, si le prix influence fortement les belges achetant des produits ou services du domaine électronique ou des loisirs, c’est la facilité qui est le facteur le plus important dans le domaine de l’alimentaire (62% pour la facilité contre 22% pour le prix). L’influence du prix est donc à relativiser.

La carte de crédit et la livraison à domicile préférés

En ce qui concerne les paiements, 40% des sondés expliquent payer par carte de crédit, soit une diminution de 8%. En revanche, les utilisateurs procédant à un achat via une carte de débit sont moins nombreux mais connaissent une croissance de 8%. Ceci peut s’expliquer en partie par l’âge plus élevé des acheteurs qui se sentent plus à l’aise dans l’environnement bancaire qu’ils connaissent mieux.

70% des belges achetant en ligne préfèrent une livraison à domicile, et 82% d’entre eux souhaitent être livrés entre 9h et 18h. 26% veulent bénéficier d’une livraison gratuite alors que 48% d’entre eux seraient à payer jusqu’à 7,50 euros pour celle-ci.

Enfin, 1 belge sur 2 préfère acheter sur un site belge et 70% des sondés expriment leur souhait d’avoir accès au back-office pour pouvoir disposer d’un suivi de leur commande.

Conclusion

Le secteur de l’e-commerce belge est en pleine croissance et les belges deviennent de plus en plus friands de l’achat en ligne.  Il serait judicieux pour les sites marchands de prendre en considération ces nombreux chiffres et si nécessaire réadapter leur stratégie. Nous avons par exemple vu que les consommateurs préféraient davantage la facilité au prix lorsqu’ils achètent de l’alimentaire.

De plus, la plus forte progression de la tranche d’âge 44-59 ans et des plus de 60 ans devrait également inciter les sites marchands à repenser leur stratégie de ciblage . L’e-commerce évolue et l’entrée de l’âge adulte dans ce secteur ne fait plus aucun doute, les consommateurs plus âgés ont suivi les générations les plus jeunes.

Source : Comeos

2017-03-21T16:28:13+00:00

Send this to a friend