10 critères pour choisir un copywriter sur une marketplace
5 (100%) 1 vote[s]

Les plateformes de freelances sont de plus en plus populaires : pratiques, rapides, plus économiques pour les entreprises, elles permettent de trouver des personnes pour des demandes occasionnelles sans avoir à engager quelqu’un à temps plein. Parmi les plus connues, on trouve la plateforme américaine Upwork, ou en France les plateformes Malt et 5euros. Sur ces marketplaces, on trouve de tout, des designers aux développeurs en passant par les copywriter ou rédacteurs web. Le plus dur reste de choisir son copywriter ! En effet, (presque) n’importe qui peut s’inscrire, et il n’est pas rare d’avoir des mauvaises surprises. Voici comment choisir un copywriter sur une maketplace.

La rédaction web, un art difficile

redacteur-web-5eurosRédiger un bon texte qui permettra de bien positionner un article dans les moteurs de recherche est une tâche ardue. Si vous choisissez mal le sujet au départ, vous pouvez prendre le meilleur copywriter du monde il ne pourra pas faire de miracle. Le fait qu’un article se positionne est une alchimie entre différents facteurs de référencement dont la rédaction est une des pièces indispensable. Vous devez en être conscient.

Pour vous rappeler en quoi consiste le métier de copywriter, vous pouvez relire notre article : Dis papa, c’est quoi un copywriter?

1. Choisir un copywriter spécialisé…

Méfiez-vous d’un rédacteur qui se vante de savoir tout faire. Si vous lisez dans la description d’un freelance qu’il peut traiter n’importe quel type de sujet, dans n’importe quel format et pour n’importe quelle entreprise, alors il faudra choisir quelqu’un d’autre !

Ce critère est d’autant plus important si vous vous situez dans une niche. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour un copywriter spécialisé dans votre niche, qui saura utiliser le vocabulaire technique à bon escient et écrire de manière naturelle sur vos thématiques.

De même, évitez les freelances qui sont à la fois copywriter, community manager, développeur, etc. Il vaut mieux choisir quelqu’un qui se concentre sur l’activité d’écriture pour maximiser vos chances d’obtenir un travail de qualité et soigné !

2.    … mais pas trop !

Toutefois, ne choisissez pas non plus un copywriter dont le champ des possibilités est trop restreint. S’il ne sait écrire que sur un seul sujet, vous allez vite tourner en rond. De plus, il est important que le copywriter choisi soit spécialiste dans votre domaine, mais ait eu l’occasion de toucher à d’autres domaines pour pouvoir s’adapter à tous types de sujets, même s’ils s’éloignent de votre cœur de métier.

3. Choisir un copywriter disponible

Le copywriter choisi doit également être facilement disponible. Ainsi, si un jour vous avez une urgence, il pourra y répondre sans vous mettre dans l’embarras ou sans vous obliger à choisir encore quelqu’un d’autre pour le faire. Vous verrez rapidement si un copywriter est disponible, dès le premier message : il ne mettra pas plus de 24 heures à vous répondre. Par ailleurs, certaines marketplaces, comme 5euros et Malt, vous indiquent sur chaque profil de copywriter sa disponibilité et son temps de réponse moyen, en se basant sur ses échanges avec ses clients.

4. Éviter de tomber dans les pièges

Attention à ne pas vous faire avoir par les descriptions de profils un peu trop ambitieuses ! Méfiez-vous du copywriter qui base sa communication sur ses délais courts et vous promet un travail rendu dans les 24 heures, ou encore du freelance qui vous promet que ses textes vont augmenter votre taux de conversion de 150 % ! Mieux vaut privilégier les profils sérieux, dont le CV ou l’expérience parle d’elle-même. D’ailleurs, sur la plupart des marketplaces, le niveau d’expérience en rédaction web du copywriter est requis lorsqu’il crée sa fiche.

5. Choisir en fonction de ses délais

Selon le copywriter, le délai de rendu du travail dépendra fortement. Certains copywriters, qui n’ont pas beaucoup de clients, sont freelances à temps plein ou tout simplement ont une capacité de travail phénoménale, vont vous proposer des délais très courts, par exemple 2-3 jours. A l’inverse, d’autres copywriters pourront vous proposer des délais plus longs comme 1 semaine, en vous promettant en contrepartie un travail de qualité. A vous de voir, donc, en fonction de vos délais, si vous préférez privilégier la rapidité ou le travail de fond ! Par exemple, si vous êtes une entreprise qui travaillez dans l’urgence, parce que vous surfez sur l’actualité pour produire votre contenu, ou que vous n’êtes pas organisés, alors il faudra privilégier les copywriters qui proposent des délais courts.

6. Choisir en fonction de son budget

De même que vous devez choisir un copywriter dont les délais de rendu collent avec les exigences de vote entreprise, vous devez choisir un copywriter dont les tarifs collent avec le budget que vous pouvez y consacrer. Les plus petites entreprises se dirigeront davantage vers des plateformes comme 5euros, qui vend des micro services à partir de 5 euros ; tandis que les entreprises avec plus de budget pourront choisir leur copywriter sur des plateformes où les freelances fixent eux-mêmes leurs prix, comme sur Malt ou Upwork.

Ne visez pas le rédacteur le moins cher. La qualité a un prix. Cela ne veut pas non plus dire qu’il faille payer cher votre copywriter. Les prix vont de 0,01 € le mot à 20 centimes. Pour le prix le plus bas, vous aurez de la rédaction offshore avec tout ce que cela implique comme surprise, bonne ou mauvaise.

Si vous souhaitez un rédacteur français, il faut un juste milieu qui lui permette de gagner sa vie tant en ce que vous dégagiez de la rentabilité.

7. Choisir un copywriter qui propose des tarifs cohérents

Évitez les tarifs trop excessifs (ils ne sont pas forcément synonymes de qualité), mais évitez aussi les tarifs trop bas. Comme dans tout domaine, le low-cost est en général bien moins qualitatif : le copywriter peut baisser ses prix pour attirer des clients autrement que par la qualité de son service, ou alors il peut baisser ses prix parce que le travail ne lui coûte pas beaucoup d’effort. Si vous voyez que le copywriter a beaucoup d’expérience, mais qu’il propose des prix très bas, il faut se méfier : en général, plus on monte en compétences, plus on fait payer son service cher…

8. Choisir un copywriter qui affiche des tarifs clairs

Si les tarifs sont compliqués, avec beaucoup d’options, beaucoup de formules différentes, ou alors qu’ils sont indiqués comme « prix indicatif » et que le copywriter va fixer le prix réel en fonction de la commande, alors il vaut mieux se tourner vers quelqu’un d’autre. Cela vous évitera d’avoir des mauvaises surprises au moment de sortir la carte de crédit ! Heureusement, certaines plateformes comme 5euros limitent beaucoup les copywriters dans la fixation de leurs prix, et le paiement se fait avant la commande.

9. Se baser sur les recommandations et les statistiques du copywriter

La plupart des marketplaces affichent des statistiques sur le profil du copywriter, comme le délai de réponse, le taux de respect des délais, le nombres de commandes en cours et passées, ou encore le total des gains. Cela vous permet de déceler les copywriters qui sont fiables et qui proposent un travail de qualité : en effet, plus le copywriter respecte les délais, se montre réactif et plus il a de commandes, alors plus son travail est qualitatif.

De plus, vous pouvez également consulter les commentaires des clients. Vous verrez ainsi si les clients sont majoritairement satisfait du copywriter, et quelles sont les qualités qui le distingue des autres (réactivité, qualité d’écriture, rapidité, qualité du contact, travail de fond, etc.).

10. Tester

Enfin, la meilleure manière de choisir le meilleur copywriter est de tester ! N’hésitez pas à passer des commandes à plusieurs copywriters jusqu’à ce que vous ayez un coup de cœur. Le travail doit vous paraitre parfait, autant dans le style d’écriture que dans la forme (paragraphes et phrases courts et lisibles), autant dans le ton que dans le rythme, mais aussi dans la compréhension et le respect des consignes. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon courage !