Votre avis sur ce post

Si vous n’êtes pas (ou peu) présent sur Internet (oui cela existe encore), vous avez connaissance des éléments actuels pour développer une stratégie. Si vous êtes déjà bien présent sur le web, il est probable que Facebook soit un des éléments au coeur de votre stratégie.

Jusque là rien de bien compliqué.. si ce n’est un mot dans la phrase initiale, le terme ACTUEL.

Vous pouvez mettre en place une stratégie pertinente et y investir considérablement d’argent et voir vos efforts anéantis par des éléments externes. C’est sur ce risque que votre attention sera attirée dans ce billet.

1-. Facebook, c’est facile et gratuit

Souvent dans l’élaboration d’une présence en ligne, Facebook va être perçu comme incontournable. Cela est dans de nombreux cas vrai. MAIS la bonne question à se poser est : “A quoi va me servir Facebook ?”

Facebook, c’est sans aucun doute la solution de facilité.

Facebook est gratuit. Une page se crée en 3 clics, elle se configure sans connaissance particulière et vous pouvez y inviter rapidement vos amis (font-ils partie de votre cible ?).

Les petits acteurs vont être naturellement enclins à donner la priorité à Facebook pour développer leur présence web.

Les plus gros acteurs vont intégrer Facebook dans leur présence multi-supports mais vont aussi, souvent, mettre Facebook au centre de leur stratégie.

2-. Facebook payant

Il n’est pas question de payer pour avoir un compte ou une page mais bien du fait qu’à un moment où à un autre pour avoir de la visibilité sur Facebook, vous pourriez être amené à passer à la caisse, que ce soit via les actualités sponsorisées ou les “Promoted posts”.

De plus si l’ouverture d’une page est une opération en elle-même gratuite, tous les efforts que vous allez  mettre en oeuvre pour développer la page vont nécessiter du temps.

Développer votre présence sur Facebook constitue donc bien un investissement.

3-. Et si Facebook …

… se plantait ?

Pendant longtemps, le discours de certains était “Regardez ce qu’est devenu MySpace ou SecondLife, il pourrait arriver le même avec Facebook”. Jusqu’à présent, les faits leur ont donné tort. Il semble toutefois que Facebook deviennent de moins en moins tendance, surtout auprès des plus jeunes.

Selon ce billet, “Les jeunes passent moins de temps sur Facebook“, 27 % des jeunes pensent passer moins de temps sur Facebook en 2013.

Cet autre article de Slate, “Pourquoi les adolescents se lassent de Facebook“, nous apprend que les jeunes trouvent Facebook moins Cool, que les usages du Web évoluent et enfin que les connexions via Smartphone rendent les applications spécifiques plus attrayantes que les services “web centrés”.

Cette possible désaffection n’est qu’un risque parmi d’autres que vous encourez suite à  une présence web centrée sur Facebook. Si Facebook perdait en popularité, vous seriez impacté. Le web est tel que les cycles et modes y sont plus rapides.

4-. Comment faire ?

Différentes bonnes et mauvaises raisons peuvent vous amener à investir sur Facebook pour votre présence web. Les bonnes questions à se poser sont :

a. Faut-il construire dans le jardin d’autrui ?

Ecoutez la conclusion de l’expérience de Loïc Lemeur, le serial entrepreneur Français, avec Seesmic.

“Si vous construisez dans le jardin de quelqu’un d’autre vous risquez de tout perdre”.

Votre présence sur Facebook implique que vous êtes dépendants de ce que Facebook décide et du futur de Facebook.

b. Construisez dans votre jardin

A contrario de ce que l’on vient de voir, une présence web à long terme ne peut s’entendre que via un site et/ou un blog propre.

L’élément central de votre présence doit être totalement sous maîtrise de l’entreprise.

De plus le contenu reste un outil essentiel de différenciation. De la qualité ou de l’intérêt du contenu dépend le nombre de partages sur les réseaux sociaux. Votre stratégie de content management se doit d’avoir un site/blog complété par les plateformes telles que Slideshare ou Issuu.

c. Quels usages de Facebook ?

Dans la plupart des cas Facebook ne devrait pas être considéré comme un fin en soi mais plutôt comme un moyen, en tout cas pour atteindre certains objectifs.

  • Traffic

Facebook peut constituer un outil opportun pour drainer du trafic sur votre site Internet, pour amener vos fans à visionner des vidéos de votre chaîne Youtube ou toute autre action que vous pourriez envisager.

  • Conversations

Pour les conversations et l’engagement avec vos Fans Facebook peut rester un élément central .. tout en ayant à l’esprit que cela peut très vite varier. La passage à la Timeline rend a rendu moins visibles les posts de vos Fans, d’autres nouveautés pourraient rendre Facebook moins appropriés à certaines fonctionnalités que vous utilisiez.

  • Notoriété

Vous pouvez utiliser Facebook pour développer la notoriété de votre entreprise. Le bouton Like ou J’aime placé sur les articles de votre site va donner de la visibilité à vos contenus pour une partie (2/3 de vos amis ne voient pas vos publications) des amis de ceux qui ont liké.

Si vous animez correctement votre page, chaque fois que quelqu’un va aimer ou partager vos posts, images ou vidéos, cela vous donnera de la visibilité au sein de ses amis.

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser Facebook en tant que page. Dans ce cas, les commentaires laissés vous rendent visible directement auprès des amis de l’auteur du posts ainsi que de tous ceux qui participent aussi à la conversation.

5-. Conclusion

Facebook est souvent incontournable dans votre stratégie de présence web. Il faut simplement être prudent et être conscient des limites que vous pourriez rencontrer.

Toute bonne stratégie doit comporter des scénarii avec des probabilités de réalisation. Vous êtes alors préparés à faire face aux différentes éventualités pouvant se produire.

Chaque Euro ou chaque minute investie doit l’être avec une perspective de rapport risque/rendement afin que vos efforts ne soient pas ruinés par des éléments sur lesquels vous n’avez pas de maîtrise.