Votre avis sur ce post

Taux de clics, partages, mentions,… Le référencement de votre site dépend aussi du comportement des internautes. Pour les inciter à passer à l’action et qu’ils visitent vos pages, vous devez soigner vos balises meta description. Ce sont vos accroches marketing en ligne.

 

Il y a quelques jours, on vous présentait la balise title, cet élément textuel primordial pour votre référencement naturel. Aujourd’hui, place à son binôme : la balise meta description. La balise meta description est un peu à la balise title, ce que Laurel est à Hardy, ou le chapeau au titre. Bref, vous devez les penser dans leur complémentarité.

Comme son nom l’indique très bien, c’est la description de votre page web. Elle informe l’internaute du contenu qu’il va y trouver. Puisque toutes vos pages web sont uniques et traitent de sujets différents, veillez à présenter des balises meta description uniques également.

Comme pour la balise title, la balise meta description apparait dans les résultats de recherche des moteurs :

Affichage balise meta description dans SERP

Et sur certaines plateformes sociales. Ici, sur Google+ :

Affichage de la balise meta description dans Google+

Balise meta description : combien de mots-clés ?

Soyons clairs, la balise meta description n’a aucune incidence directe sur votre positionnement dans les moteurs de recherche. Pour faire simple, Google ne tient pas compte de son contenu pour référencer votre site. Évitez donc d’y insérer des mots-clés à la pelle. Vous serez perçus comme des spammeurs aux yeux de vos potentiels clients et des moteurs.

Par contre, votre expression-clé principale doit s’y trouver. Logique, c’est une question de cohérence. Imaginez que vous cherchiez une boucherie qui vend des « steaks irlandais tendres et savoureux » (ça ferait une belle balise title, non ?). Qu’elle serait votre surprise si la balise meta description mentionnait : « Excellent boudin blanc maison fabriqué selon une méthode ancienne et des ingrédients du terroir… ».

Ok, une fois de plus, je m’emballe. Mais c’est pour faire comprendre tout le sens de la balise meta description. Il s’agit d’un résumé de votre page web. Elle doit être informative et donner envie de cliquer. Pour rassurer l’internaute, vous y insérerez donc votre expression-clef principale, le thème central de votre contenu.

Balise meta description : accroche, accroche, accroche,…

Vous l’avez compris. Le but premier de votre balise meta description n’est pas de vous référencer. Ça, c’est le rôle de la balise title et des zones chaudes, entre autres. Par contre, la qualité de son contenu a une influence sur le comportement de l’internaute. Elle le motive (ou non) à visiter votre site et le convertit.

Aujourd’hui un des objectifs (officiels) de Google est de donner plus de visibilité aux sites de qualité. Et un site de qualité, c’est un site avec « beaucoup » de visites, des mentions sur les réseaux sociaux, des liens entrants,… Tout ça ne tombe pas du ciel, évidemment. Il faut soigner vos contenus et certainement vos balises title et description. D’autant que sur les médias sociaux, beaucoup d’internautes relaient des contenus sans même avoir pris la peine de lire plus que la titraille.

Votre balise meta description doit donc être accrocheuse et incitative au clic. Voici quelques pratiques efficaces :

  • les questions : questionnez vos lecteurs est un bon moyen de capter leur attention ;
  • l’impératif : Demander de faire quelque chose est un puissant appel à l’action ;
  • la promesse : « Grâce à notre article, vous trouverez facilement vos mots-clés » ;
  • le besoin : « Ces zones chaudes que vous devez optimiser ». Evidemment, on vous explique comment dans l’article… ;
  • la promotion : « Profitez de », « Recevez », « Gagnez »,…

Balise meta description version promotion

Quelle taille pour votre description ?

Comme pour la balise title, la taille de balise meta description est limitée. Encore une fois, c’est d’abord et avant tout une question d’affichage. Si votre balise est trop longue, elle risque d’être tronquée. Vous pourriez y perdre le sens de votre message.

Limitez donc la taille de vos balises meta description à maximum 160 signes (espaces compris). Vous pouvez faire moins. Ce qui est petit est mignon. Surtout en rédaction web où les phrases les plus courtes sont souvent les plus efficaces. L’exemple, ci-dessus, des Printemps du Cinéma en est la preuve : il est possible de rédiger des balises description efficaces en 90 signes, à peine.

Vous possédez désormais la recette pour des balises meta description équilibrées et succulentes :

  • une grande quantité de bon sens ;
  • une belle rasade d’accroche ;
  • un soupçon de mots-clés

A vos fourneaux !

A suivre…

Dans le prochain article, on refait un tour du côté des zones chaudes. On y apprend notamment à rédiger de bons titres. Rendez-vous pris. En attendant, continuez de partager les articles. Merci !