Quelles solutions pour votre site Internet

//Quelles solutions pour votre site Internet

Quelles solutions pour votre site Internet

Il existe plusieurs choix à faire quand vous souhaitez mettre en ligne un nouveau site Internet ou mettre à jour votre site existant. Voyons un panorama des possibilités et les avantages/inconvénients de chaque formule.

Mettre vous-même en ligne votre site

1-. Utiliser un outil de création en ligne

Si vous souhaitez le faire par vous-même et que vous n’avez pas de connaissances techniques, vous pouvez avoir recours à une solution comme WIX. Cela vous permet de configurer votre site très facilement et intuitivement. Une chaîne Youtube existe avec des tutoriels pour vous aider.

Les tarifs vont de 10,95 à 19,90 € par mois en paiement mensuel.

Les avantages tels que décrits sur le site Internet de WIX sont :

  • Vous avez un hébergement de qualité que vous ne devez pas gérer
  • Vous pouvez utiliser votre propre nom de domaine
  • Vous avez le choix parmi un grand nombre de templates pour le design de votre site
  • Votre site est compatible avec les mobiles
  • L’outil est simple d’utilisation
  • Vous pouvez créer un ecommerce et même intégrer la boutique sur votre page Facebook
  • Vous intégrez facilement les réseaux sociaux (boutons like, +1, Follow, …)
  • Vous bénéficiez d’une assistance 24/7
  • Vous avez accès aux statistiques de fréquentation
  • WIX a mis en place un assistant qui vous permet d’analyser votre site pour le référencement.

Le désavantage par rapport à l’installation d’un CMS tel que WordPress est le coût un peu plus élevé.

2-. Installer vous même un CMS

Il est aujourd’hui très facile d’installer un CMS (pour autant que l’on sache comment faire  ). Mais bien faire les choses n’est pas si évident qu’il n’y parait. C’est à vous de voir si vous pouvez vous permettre de prendre le temps de gérer cela et aussi prendre le risque d’erreurs et des conséquences induites.

L’avantage de cette solution se situe au niveau du cout qui sera très bas :

un hébergement à quelques euros/mois, un nom de domaine à moins de 10€/an et un template (esthétique et fonctionnalités du site) payant à +/- 50€ (il est conseillé d’éviter les templates gratuits).

Le désavantage est au niveau du temps que cela prend et des connaissances à acquérir. Vous devez aussi gérer les mises à jours

Le recours à une agence

Vous aurez à établir une liste de prestataires à contacter afin de choisir celui qui vous conviendra le mieux. Au départ, il s’agit de faire une liste assez vaste en prenant des infos auprès de vos connaissances, en faisant des recherches sur le web ou en vous rendant à des salons professionnels.

Une fois cette liste réalisée, il faut la réduire à une short list selon des critères à établir, comme par exemple :

  • Taille de l’agence : il est souvent conseillé d’avoir recours à un partenaire qui ne vous prenne pas ni comme le plus petit de ses client ni comme le client le plus gros. Cela signifie qu’il faut une certaine proportionnalité entre la taille de votre entreprise et du prestataire.
  • Le book : demandez à voir des exemples de réalisations afin de voir si cela se rapproche de vos desiderata
  • La disponibilité : si le premier rendez-vous est pris à une date trop lointaine, il est à craindre que vous ayez des difficultés à rencontrer les prestataires.
  • Le contact : A voir si vous avez affaire à un commercial ou avec la personne qui va s’occuper du développement de votre site. Il est important de rencontrer les personnes avec qui vous allez travailler afin de voir si le contact passe bien.

3-. Faire développer

Selon votre projet, vous pouvez faire développer votre site de A à Z ou que l’agence utilise son propre CMS (Content Management System).

Cette solution sera la plus adaptée si vous avez des besoins vraiment spécifiques. Elle sera aussi plus longue à mettre en oeuvre et plus chère.

4-. Faire installer un CMS open source

Vous pouvez aussi faire appel à une agence pour installer et configurer un CMS tel que WordPress ou Joomla. Vous pouvez faire développer un template qui vous sera propre.

Cette solution fait baisser le budget par rapport à la précédente et présente l’avantage que vous ne vous occupez pas d’aspects techniques.

Un désavantage est que vous avez des frais de gestion pour les mises à jours qui sont très fréquentes avec les CMS.

Conclusion

Déterminer vos besoins selon les objectifs que vous vous serez fixés. Calculez votre budget en pensant que le site n’est pas une finalité mais un moyen. Trop souvent les budgets sont consacrés à la création du site et pas assez aux stratégies à mettre en place pour drainer du trafic.

 

Abonnez-vous

Subscribe to our mailing list and get interesting stuff and updates to your email inbox.

Thank you for subscribing.

Something went wrong.

By | 2017-03-22T11:49:49+00:00 mai 18th, 2015|Sites Internet|2 Comments

2 Commentaires

  1. Sébastien DROUIN mai 18, 2015 à 1:29

    Hmmm… Si on parle de site personnel ou associatif, ou bien d’un blog (non pro), alors pourquoi pas.
    Pour l’élaboration d’un site professionnel, je ne saurai que trop te renvoyer vers ces deux articles :

    15 raisons de ne pas utiliser les outils en ligne de création de sites web
    http://www.aetherconcept.fr/15-reasons-not-use-builders-online-website-creation/

    Et si vous faisiez votre site Internet vous-même ?
    http://www.aetherconcept.fr/faire-son-site-web-soi-meme/

    Aujourd’hui, le site doit faire partie des dépenses incompressibles d’une entreprise. Et une entreprise qui n’a pas les moyens de financer ses dépenses incompressibles est une entreprise qui a un gros problème, d’après moi. Si elle est encore à l’état de projet, c’est justement le moment idéal pour demander un petit billet en plus à la banque. Autrement, c’est que le projet n’est pas prêt.

    • Régis Vansnick mai 18, 2015 à 1:36

      hello Sébastien,

      j’aime bien la façon dont tu as écrit ton billet sur faire son site soi-même. Perso, je pense qu’il n’y a pas de règle absolue. Des gens se débrouillent avec les diverses solutions exposées. Le tout est de connaître ses limites, les limites et possibilités des outils et son budget.
      Dans pas mal de cas, il faut garder en tête que le site est un moyen plutôt qu’une fin 😉

Les commentaires sont fermés.

Send this to a friend