Avant de rédiger le texte d’un page web, il est un passage obligé, le choix du mot clé principal et d’éventuels mots clés secondaires. Si cela semble facile de déterminer quel est le bon mot clé, c’est une vision erronée d’une tâche parmi les plus difficiles pour un copywriter ou rédacteur web. Voyons comment choisir votre mot clé ?

Qu’est-ce qu’un mot clé ?

Avant de partir à la recherche de mots clés, d’établir une liste et de définir quelle page va être écrite en fonction de quel mot clé, définissons ce que c’est.
Un mot clé est une expression de recherche de que va taper un internaute dans un moteur et pour laquelle nous souhaitons avoir une page bien positionnée dans les résultats.

Les mots clés longue traîne

Les SEO ont repris le concept de Longue Traîne développé pour le commerce en ligne par Chris Anderson. Voici une représentation graphique :

longue-traine-mots-cles

Sur l’abscisse, c’est le classement décroissant des mots clés en terme de recherches réalisées. L’ordonnée correspond au trafic potentiel de chaque mot clé. La courbe est logiquement décroissante puisque plus on est sur un mot clé qui correspond à un plus petit nombre de recherche et moins son trafic potentiel est élevé.

Pour comparer le trafic des mots clés en tête de traîne, le segment rouge, aux mots clés longue traîne, le segment jaune, ou très longue traîne le segment vert, il faut comparer les surfaces. Voici un exemple :

Pour le segment rouge supposons que nous avons 20 mots clés qui génèrent en moyenne 1000 visiteurs potentiels. Le trafic total potentiel serait de 20 x 1000 = 20.000.

Pour les segments jaune et vert, supposons qu’il y a 400 mots clés qui pourraient générer 50 visiteurs de moyenne. Le trafic total potentiel serait de 400 x 50 = 20.000.

Avantages de travailler les mots clés longue traîne

Les mots clés longue traîne sont intéressant à identifier et à travailler pour les raisons suivantes :

  • le trafic est plus qualitatif : plus l’internaute est précis dans sa recherche, plus il est probable que Google affiche une page qui y correspond fortement. Le taux de rebond et le temps passé sur la page sont donc meilleurs avec les mots clés longue traîne.
  • les premières positions de la SERP (search engine result page ou page de résultats du moteur de recherche) sont plus accessibles : La concurrence est moins féroce car les mots clés n’ont pas forcément été ni identifiés ni travaillés. A contrario les mots clés tête de traîne engendrent une forte concurrence.

Les outils pour trouver les mots clés

Le travail de rédaction doit donc être précédé de la recherche des mots clés. Elle se fait pour l’ensemble du site, pas uniquement pour une page. On crée d’abord une première liste brute qui sera retravaillée et triée.

Pour créer cette liste, vous pouvez avoir recours à différents outils gratuits ou payants.

Les outils gratuits pour trouver des mots clés

1-. Le brainstorming

Le point de départ, c’est vous. Y a-t-il quelqu’un de mieux placé que vous pour parler de votre business et de vos services ? Alors, plus une seconde à perdre. Munissez-vous d’un stylo et d’une feuille de papier, ouvrez un document Word et notez tous les mots qui vous passent par la tête. Si vous êtes plusieurs dans votre équipe, réunissez-vous et brainstormez.

Posez-vous la question suivantes : “Pour quelles recherches je voudrais qu’une page de mon site apparaissent bien positionnée dans Google ou tout autre moteur ? La question est aussi à poser à vos collaborateurs. Notez soigneusement toutes les réponses dans un fichier.

2-. Les clients, les fournisseurs

Si vous en avez l’occasion sollicitez aussi des relations commerciales. Vous pourriez demandez à vos clients comment ils vous ont trouvé et si c’est pas un moteur de recherche, quels mots ont-ils taper ? Cela peut aussi être utile de faire la démarche avec vos fournisseurs.

3-. Les outils de google

Google Keyword planner

C’est l’outil le plus communément cité dans la recherche de mots clés. Pour accéder à l’outil, vous devez avoir un compte Google Ads. Pas de panique, le compte est gratuit. Keyword Planner permet d’avoir des suggestions de mots clés en en tapant d’autres dans l’outil. Faisons un essai en tapant quelques mots clés dans l’outil :

  • copywriting
  • rédacteur
  • rédaction web
  • ecrire pour le web

On peut définir la zone géographique (ici la Belgique et la France). Voilà les résultats, 213 suggestions de mots clés. Voilà les premiers :

keyword-planner

En bas de liste, nous avons des suggestions qui sont plus longue traîne, comme : redaction de contenu web freelance, rédaction web à domicile.

Google Suggest

Vous connaissez surement le principe. Google anticipe la suite de votre recherche sur base de tout ce qu’il a collecté comme recherches précédemment. Si on fait le test en commençant à écrire “SEO mots c”, le site propose différentes recherches :

google-suggest

Chaque proposition de Google peut constituer une idée de mot clé. On voit que certaine semblent avoir du potentiel et correspondent bien à la problématique.

Google trends

Google Trends est un outil gratuit qui montre la quantité de recherche et l’évolution dans le temps d’une expression de recherche. L’outil permet aussi de faire des comparaisons.

Il ne vous aidera pas forcément à trouver des mots clés mais vous permettra de choisir entre deux variantes d’une intention de recherche.

Google search console

Si vous le site web est déjà existant, vous avez accès à des données utiles. Profitez-en !
Depuis quelques temps, Google a renommé l’outil webmaster tools par Google search console. Depuis que Google Analytics indique “not provided” pour le trafic organique, c’est dans la search console qu’il faut aller voir les termes de recherches utilisés.

Si une de vos pages se positionnent et reçoit du trafic grâce à un mot clé auquel vous n’aviez pas pensé, c’est utile de le noter. Vous pourrez obtenir encore plus de trafic via ce mot clé en retravaillant un texte pour l’optimiser.

4-. Ubbersuggest

Neil patel est bien connu dans le monde du SEO car il travaille fortement sa visibilité. Il a racheté l’outil qui est à présent hébergé sur son site. Quand vous faites une recherche sur un mot clé en sélectionnant un zone géographique, il vous affiche :

neil-patel

  • le volume de recherche
  • une estimation du niveau de difficulté
  • le nombre moyen de backlinks que reçoivent les pages qui rankent dans les 10 premiers résultats
  • le domain score moyen de ces 10 pages

Ces éléments nous servirons plus quand il s’agira de classer et sélectionner les mots clés. A ce stade, c’est en cliquant sur “Voir toutes les idées de mots clés” que l’outil va être utile. Il faut apparaître diverses suggestions expressions (notez que pour toutes les afficher, vous devez vous connecter au site avec un compte Google.

ubbersuggest

5-. Les concurrents

Il est utile de savoir sur quels mots clés rankent vos concurrents et quelles expressions leur amène du trafic.

Pour ce faire, deux outils payants peuvent aussi être utilisés dans leur version gratuite.

Semrush

Semrush est un des leader des outils de webmarketing. Vous pouvez l’utiliser de façon restreinte dans sa version gratuite. Quand vous tapez un domaine dans la barre en haut de page, il va rechercher les keywords sur lequel le domaine ranke. Faites attention de bien afficher les résultats sur le pays qui vous intéresse grâce aux drapeaux. En version gratuite, vous allez voir le nombre de mots clés sur lequel le site ranke et les 10 premiers mots clés les plus générateurs de trafic (ce sont des estimations).

semrush

Notez que l’outil donne aussi le volume de recherche et la colonne KD% signifie Keyword difficulty, ce qui vous indique la difficulté à vous positionner sur ce mot clé.

Yooda insights

Yooda est un autre outil qui fait un travail similaire pour savoir sur quels mots clés un site reçoit du trafic.

yooda-insights

L’outil dans sa version gratuite donne l’information pour 10 expressions. Grâce à Yooda, on peut connaître le nombre de recherches Google, l’intensité de la concurrence et le nombre de résultats dans l’index de Google pour cette requête.

Les outils payants pour trouver des mots clés

Yooda et Semrush sont bien plus complets dans leur version payantes et sont utiles.

KWFinder de Mangools

Un outil uniquement payant mais à tarif raisonnable est kwfinder. Il fait partie d’une suite d’outils SEO qui sont :

  • SERPWatcher qui permet de suivre le positionnement de votre domaine pour une liste de mots clés
  • SERPChecker qui permet de voir la SERP pour un mot clé (par pays et par appareil : desktop ou mobile)
  • SiteProfiler qui permet de voir la puissance d’un domaine avec les indicateur habituels : Trust Flow, Citation Flow, Domain Authority, Referring Domains
  • Linkminer qui affiche les liens entrants pour un domaine ou une url.

Son générateur de mots clés est très complet et affiche souvent de nombreuses suggestions.

kwfinder

Le tableau est très complet. quand vous avez tapé l’expression dans le moteur, ici “Mots clés”, le site vous affiche des suggestions de mots clés et pour chacun de ceux-ci :

  • La tendance
  • Le nombre de recherches
  • Des informations pour le SEA, dont le CPC (coût par clic)
  • La difficulté de positionner le mot clé 5KD comme dans SemRush). Quand les données sont en couleur plus claire, il faut cliquer sur la ligne pour qu’elles soient réactualisées.

Dans le tableau de droite, vous avez les sites qui rankent en première page avec leur KPI : DA, PA, CF, TF, …

Chaque fois que vous cliquez sur un autre mot clé, le tableau de droite se réactualise

Conclusion

La recherche de mots clés est une étape fondamentale qui doit se faire en amont de la rédaction web. De nombreux outils existent, il faut les utiliser utilement. Cet article devrait vous y aider.