Votre avis sur ce post

Si vous souhaitez bloguer avec un minimum de sérieux et sans trop de frais, se passer de WordPress sera difficile! Très pratique et gratuit car Open Source, cette solution CMS est actuellement la plus utilisée aujourd’hui dans le monde grâce à son ergonomie et sa configuration intuitives. Ce système de gestion de contenus très fluide et simplifiée permet des résultats remarquables sans toutefois avoir besoin de notions en langages de programmation. Du pain béni pour les débutants!

Il suffit de regarder autour de vous pour voir que de très nombreux sites fonctionnent avec WordPress. Les possibilités sont nombreuses : publier des articles, gérer des newsletters, sites e-commerce, annuaires ou encore des plateformes d’échange, vous l’aurez compris, la liste est longue et les milliers de thèmes disponibles permettent de personnaliser son site en fonction de ses goûts et de son secteur d’activité.

Grâce à sa facilité de prise en main, de nombreux débutants en la matière tentent l’aventure. Une très chouette initiative! Malheureusement, de nombreuses erreurs sont commises par les débutants, et ceci de la configuration de la plateforme jusqu’à une utilisation plus intensive (référencement, sécurité, etc.). Découvrez les 10 erreurs les plus courantes.

1-. Ne pas avoir de page “A propos”

En arrivant sur votre site, les visiteurs souhaitent certainement se documenter sur vos produits, services ou autres contenus. Mais ce n’est pas tout! Ceux-ci veulent également savoir qui sont les personnes derrière le projet. Que vous ayez un simple blog, une plate-forme e-commerce ou encore un forum, l’exercice vous concerne. Personne n’est épargnée.

De nombreuses études ont montré qu’après la page d’accueil, la page “A propos” est la 2e page la plus consultée. Il s’agit donc d’un composant essentiel de votre site web, ne la négligez donc pas. Son rôle est déterminant et permet de créer un important rôle de “confiance” entre vos visiteurs et vous, propriétaire du site. Il convient de la créer avec une énorme attention sans oublier les renseignements les plus importants (présentation, produits ou services, proposés, etc.).

 2-. Installer trop de plugins

Un des plus grands avantages de WordPress est sa modularité, notamment grâce à la panoplie de plugins aux fonctionnalités diversifiées. Malheureusement, quand nous débutons sur WordPress, nous avons tendance à penser qu’au plus nous possédons de plugins, au mieux sera notre site. Nous devons ce sentiment souvent à l’effet nouveauté. Qui n’a jamais téléchargé un plugin juste parce qu’il affichait un élément totalement superflu, mais joli?

plugins-wordpress

Abuser de plugins peut être très néfaste pour son site web (temps de chargement allongé, maintenance plus problématique, risques de piratage accrues, etc.). Il faut donc n’utiliser que les plugins les plus indispensables à votre site. Je vous invite d’ailleurs à consulter mon billet sur la sélection de plugins indispensables en 2014. Parmi ceux-ci, vous retrouvez des plugins liés au référencement, à la sécurité ou encore aux médias sociaux.

3-. Sous-estimer l’importance du thème

Il suffit d’effectuer quelques recherches sur le web pour voir que des milliers de sites proposent des thèmes gratuits ou premiums. Ils sont beaux, et très souvent gratuits! Mais attention, de nombreux thèmes sont porteurs de codes malicieux qui feront la joie des hackers une fois que vous l’aurez installé sur votre plateforme.

Ne faites pas confiance aux sites qui se vantent de proposer des thèmes payants… gratuitement. Optez pour des sources fiables, comme ThemeForest, ElegantThemes ou encore WooThemes pour ne citer qu’eux.

Ensuite, tout dépendra de votre utilisation. Un simple blogueur aura assez avec un thème classique et gratuit, quand d’autres personnes plus gourmandes voudront des thèmes payants aux fonctionnalités plus poussées.

4-. Ne pas utiliser les permaliens

Lorsqu’un visiteur consulte un billet ou une page sur votre blog WordPress, l’URL par défaut n’est pas optimisée et est disposée comme suit : http://votreblogwordpress.com/?p=123. Le permalien est ce ?p=123. Cette structure de permalien par défaut est très mauvaise et il convient avant de commencer à rédiger de la changer dès que vous pouvez.

Le problème avec ce permalien par défaut est que le visiteur et les robots Google ne s’y retrouvent pas! Imaginons que vous publiez un article (Ex : “Comment réussir sur les médias sociaux”.) Lorsque le robot Google visitera votre site, celui-ci scanne l’adresse URL de ce dernier et avec une telle structure, Google n’y comprendra rien. La structure “?p=123″ ne représente rien pour les moteurs de recherche.

Ayez donc des permaliens propres et qui puissent avoir une signification pour les moteurs ainsi que pour vos visiteurs. Pour reprendre l’exemple susmentionné, une URL correcte serait : http://votreblogwordpress.com/comment-reussir-medias-sociaux. Ce titre est bien plus propre et vous aurez déjà fait un premier pas en matière de référencement sur WordPress.

permaliens-wordpress

Pour effectuer ce changement, allez dans votre panneau d’administration WordPress. Une fois dessus, allez dans Réglages, Permaliens et choisissez “Nom de l’article” au lieu de la valeur par défaut. Bien entendu, il existe d’autres propositions (structure personnalisée, etc.) que vous pourrez vous même régler.

5-. Oublier les mises à jour

Beaucoup d’utilisateurs sous WordPress pensent qu’il n’est plus nécessaire de mettre à jour leur thème ou les plugins après fois avoir installé le tout. WordPress met souvent à notre disposition des nouvelles versions de son logiciel avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités ou corrections de bugs ou failles de sécurité.

Si vous lisez ce billet et que vous êtes un débutant sous WordPress, vérifiez si vous êtes bien sur la version 3.8.1 (version actuelle). Si ce n’est pas le cas, mettez-le à jour. De même pour les extensions et les thèmes, les mises à jour sont souvent importantes et vous permettent d’éviter de futurs désagréments (piratage, soucis de compatibilité, etc.). Le web est en perpétuelle évolution, et WordPress aussi.

6-. Ne pas faire de backup

Travailler et gérer un site demande du temps et énormément d’énergie. Installer WordPress et le configurer, choisir un thème, écrire du contenu, sélectionner les plugins, mettre en place des outils d’analyse, des dizaines d’heures de réflexion sont utilisées pour avoir un résultat dont on souhaite être fier.

Ceci est très bien, mais malheureusement, nous sommes tellement occupés que nous oublions l’essentiel : faire une sauvegarde de son site. Il s’agit ici d’une faute grave et qui a fait regretter bien des entreprises et blogueurs. Faire un backup devrait être votre priorité number one.

En ce qui concerne la fréquence des sauvegardes, tout dépend ensuite du degré de travail et la fréquence. Certains font des backup quotidiens quand d’autres le font mensuellement. À ce sujet, je vous conseille VaultPress qui est une référence en matière de sauvegarde et de sécurité sur WordPress.

7-. Renommer son nom d’utilisateur

La première chose que l’on fait lorsque l’on veut travailler sur un site WordPress est de se logger. Et c’est souvent là que survient déjà le premier des soucis, à savoir le nom d’utilisateur. Par défaut appelé “Admin”, il est la cible des pirates. Veillez à le changer immédiatement après avoir crée votre site. Il doit être, avec le backup, une de vos priorités.

Pourquoi changer ce “Admin”? Les blogs qui utilisent ce type de login sont plus souvent victimes d’intrusions pirates à cause de la technique du brute-force qui consiste à tester des milliers de combinaisons possibles de mots de passe. À partir du moment où vous changez de nom d’utilisateur, vous rendez déjà la tâche plus difficile pour ces personnes malveillantes puisque votre username leur sera inconnu.

securite-wordpress

À côté de cela, veillez également à avoir un mot de passe solide avec si possible des majuscules, minuscules, symboles et chiffres afin de leur rendre la tâche encore plus compliquée.

8-. Créer trop de catégories

Nous avons souvent tendance à mal gérer nos catégories lorsque nous gérons un blog. En créer en trop peut ralentir votre site. WordPress aide à générer des “tags” qui sont des mots-clés qui regroupent vos billets en fonction de thématiques. Le résultat est similaire sans pour autant affecter les performances de votre site.

Bien entendu, cela ne veut pas dire que vous ne devez aucune catégorie. Il convient juste de ne pas en abuser. D’autant plus que le visiteur est souvent perdu lorsqu’il y en a 50 face à lui.

9-. Avoir une sidebar envahie de widgets

Les sidebars sont beaucoup trop souvent remplis de widgets inutiles (derniers tweets, témoignages, box facebook, derniers articles, calendrier, newsletter, publicité, etc.). Ceux-ci sont donc trop souvent encombrés de choses superflues et qui font fuir les visiteurs.

Ayez une idée claire des objectifs que vous voulez atteindre sur chacune de vos pages et ayez dans votre sidebar uniquement ce qui est susceptible de vous aider dans cette démarche. Tout d’abord, vous aurez des pages plus propres et rapides à afficher, et vous redirigerez plus facilement vos visiteurs là ou vous le voudrez.

10-. Négliger la page de contact

Développer un lectorat fidèle passe aussi par la présence d’une page de contact. Trop nombreux sont les sites qui ne disposent d’aucun formulaire pour les joindre. Vos lecteurs et visiteurs doivent rapidement trouver votre page de contact en cas de question, suggestion ou feedback. Votre réponse (rapide si possible) et bien développée ne pourra que être bénéfique pour vous et prouvera votre sérieux. Les formulaires de contact peuvent être très simples et efficaces comme le fait si bien le plugin Contact Form 7.

Conclusion

Voici donc 10 erreurs à ne pas commettre lorsque vous créez votre site sous WordPress. Respecter ces étapes sera un très bon premier pas dans votre configuration de votre site. Gardez-les en mémoire, ils vous seront utiles! Un outil simple et pratique ne signifie pas qu’il faille zapper toutes les étapes de réflexion nécessaires à la construction d’un site web de qualité.

Sources : ElegantThemesJefbullas