Découvrez tous les secrets d’un influenceur en ligne #interview

//Découvrez tous les secrets d’un influenceur en ligne #interview

Découvrez tous les secrets d’un influenceur en ligne #interview

Découvrez tous les secrets d’un influenceur en ligne #interview
5 (100%) 1 vote

Dans notre série d’articles sur les influenceurs, nous accueillons Anthony Rochand régulièrement cité parmi les top influenceurs en marketing dans les diverses études. Il a accepté de répondre à nos questions et de nous révéler ses secrets.

Bonjour Anthony, peux tu nous en dire un plus pour toi afin que les lecteurs apprennent à te connaître et peux-tu nous dire quelles sont tes occupations professionnelles ?

secrets-influenceurJe suis âgé de 43 ans et j’ai 4 enfants. J’ai un passé avant le digital (avant 2006), dans le secteur de la grande distribution ou j’ai pu évoluer successivement en tant que manager et directeur de magasin. Mon adn est fortement orienté sur le social marketing, et ce depuis 2007, j’ai démarré sur des réseaux sociaux professionnels comme Linkedin et Viadeo. En réalité à cette époque j’ai crée un 1er réseau d’entrepreneurs avec l’organisation de rencontres networking sur Lyon et la région.Tout ceci en parallèle de mon activité d’entrepreneur dans les nouvelles technologies (data / voix mobile). De ce fait j’ai pu matérialiser ces communautés d’entreprises sur les réseaux sociaux, en animant aussi sur la toile, c’était le début du community management pour moi.
J’ai crée plusieurs sociétés depuis 11 ans, et dont LEW (Les Experts du Web) avec ma conjointe en 2016. LEW est une structure de conseils et de formations en marketing digital, nous accompagnons les marques et les entreprises sur les sujets du marketing (social media, content marketing, RP & Influence 2.0). Les activités sont axées aussi sur le consulting et l’aspect opérationnel, notamment sur le marketing de contenu et le community management. En 2016 aussi nous avons crée un média, qui se nomme Visibiliz, comportant des interview d’entrepreneurs, des articles sur l’entrepreneuriat et le digital. C’est un socle important pour notre notoriété et pour la mise en avant d’activités d’entrepreneurs qui nous ont marqué.

Parmi tes activités, tu donnes des cours, qu’est-ce qui te plait là-dedans ?

En effet j’enseigne dans différents instituts et écoles de communication, sur les sujets de l’influence et du social marketing. Pour moi c’est une manière intéressante de me nourrir au quotidien de la créativité des jeunes générations, je les trouve vraiment très pertinents. Transmettre le savoir est une nécessité pour moi, j’apprends aussi de mes élèves, car ils sont connectés différemment de nous (les quadragénaires), cela me permet d’avancer “digitalement parlant” sans cesse, j’évolue encore aussi à plus de 40 ans 😉

Devenir influenceur, cela s’est fait naturellement ou était-ce un objectif que tu t’étais fixé ?

Pour tout te dire je ne me suis jamais posé la question, je n’ai jamais cherché à le devenir, car selon moi on le devient par hasard. On rédige sur un blog, on fait part de ses expertises et puis petit à petit on t’écoute, c’est cela un leader d’opinion.

THE question, comment devient-on un influenceur ?

Après ce développement de la notoriété se fait au fil du temps : lorsque j’ai crée mon compte Twitter ou Linkedin, j’étais loin à l’époque de penser à en arriver là.

Comment utilises-tu les différents réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux permettent de relayer nos articles de blog que ce soit Visibiliz ou SMO, et de les exposer au plus grand nombre. Ensuite c’est surtout une recherche d’échanges, de points de vue aussi, j’ai la chance d’avoir une communauté sur Twitter par exemple, qui est vraiment bienveillante. On partage des infos les uns les autres, et tout le monde joue le jeu, c’est extraordinaire cette solidarité sur ce réseau.

Regardes-tu souvent le nombre de tes abonnés ou followers, le nombre de tes retweets, … ?

Bien entendu je regarde mes résultats souvent, pour voir aussi si je suis dans le coup et si mes tweets ont de l’impact.

Es-tu souvent sollicité ? Et pour quel genre de choses ?

On me sollicite beaucoup, oui, je ne vais pas le cacher, il y a de belles choses, des collaborations pour des webinars, des articles invités, c’est assez riche. On vient aussi me chercher aussi pour du tweet et/ou article sponsorisé, en général je suis très sélectif sur ce point, je n’accepte pas toujours, tout dépend si cela correspond à ma ligne éditoriale.

A ce propos, as-tu une anecdote ou un souvenir à partager ?

Il y en a pas mal, mais une surtout qui me vient spontanément. Un organisme de formation m’a contacté sur Linkedin de façon spontanée il y a plusieurs années, je débutais en animation de formation. Nous avons mis du temps pour nous mettre d’accord, et même cela a été un peu tendu dans les négociations. Et finalement cela a débouché sur une belle collaboration récurrente, et même une jolie amitié avec l’équipe. Je pense que les réseaux sociaux ont été vraiment “salvateurs” pour mon eco-système de travail.

Comment trouves tu le temps de gérer toutes tes activités ?

Sincèrement je ne sais pas, c’est énormément d’énergies, mais la passion est un moteur là-dedans. Il y a effectivement Les Cafés d’Anthony et aussi Meeting Network Lyon en activités transverses. Les Cafés d’Anthony est un réseau d’entrepreneurs que j’ai crée en 2010. Je réunis des dirigeants de startups, des freelance, des salariés de différents secteurs tous les mois, autour d’un petit-déjeuner. Chaque participant présente son activité, sous forme de pitch, je lance ensuite les discussions sur les bonnes pratiques réseaux et entrepreneuriales. En 74 rencontres ont pu naître de multiples collaborations, projets, business entre tous, c’est très motivant qu’il en ressorte toutes ces choses très positives. Et puis depuis 2016 dans cette dynamique, j’ai lancé Meeting Network Lyon un autre réseau d’entreprises. Le concept est un peu différent, bien que ce soit une extension des matinales. Ce sont des rencontres sous forme d’afterwork qui recensent des décideurs de tpe, pme, avec cette-fois ci de la réalisation d’interview de startup sur place. En effet je mets en lumière 2 à 3 startup pour la soirée, qui se présentent sous forme de pitch lors d’une présentation live que je réalise avec un ami vidéaste. Le but étant encore une fois d’élargir son cercle de relations et de découvrir des acteurs économiques importants de la région Rhône-Alpes. MNLyon est aujourd’hui un réseau très populaire sur Lyon puisque je réunis de 150 à 210 participants à chaque rencontre dans des lieux emblématiques de la région.J’ai beaucoup de chance que le réseau suive et qu’il contribue à ce succès depuis toutes ces années !

Quels conseils as-tu à donner pour quelqu’un qui voudrait devenir influenceur ?

Comme je te le disais, on n’essaie pas de devenir influenceur, on le devient naturellement. Je pense qu’encore une fois c’est la passion qui l’emporte. La régularité est aussi un moteur, le fait de rédiger, de créer constamment avec pertinence apporte une plus value au réseau, et c’est comme cela que l’on est écouté aussi.

2018-08-16T10:51:28+00:00

Send this to a friend