Taux de rebond, taux de clics et autres, durée des sessions, … les référenceurs doivent tenir compte de nombreux indicateurs de performances ou KPI  pour le SEO et essayer de les améliorer pour optimiser un site Internet. Le Dwell Time est sans doute moins connu et pourtant il n’en est pas moins important. Explications !

Qu’est-ce que le Dwell Time ?

dwell-time-seoLe Dwell Time ou “temps d’arrêt” fait référence au temps qu’un utilisateur passe entre le moment où il clique sur un résultat de recherche organique et celui où il revient à la page de résultats de recherche.

De nombreux SEO pensent que c’est un paramètre très important pour les moteurs de recherche. Depuis quelques années, ceux-ci accordent beaucoup d’importance à l’expérience utilisateur sur les sites web qui sont positionnés dans les premiers résultats des recherches organiques. C’est pourquoi ils ont fait plusieurs mises à jour de leur algorithme allant en ce sens.

Les différences entre le Dwell Time et d’autres KPI

Le taux de rebond

Le taux de rebond fait référence au pourcentage de sessions d’une seule page par rapport à toutes les sessions de votre site Web.

Autrement dit, c’est le pourcentage d’utilisateurs qui entrent sur notre site et retournent à la page de résultats de recherche en ne consultant pas d’autre page du site Internet.

Notez que les visiteurs qui rebondissent peuvent venir d’autres sources de trafic qu’une SERP : email marketing, réseaux sociaux, domaine référent, .. Par définition, ces rebonds n’entrent pas dans la mesure du Dwell Time.

Autre différence et même, dans ce cas, lacune du taux de rebond est qu’il ne tient pas compte du temps passé sur la page. Il se peut qu’un internautes cherche une information précise, la trouve sur une page, consulte cette page pendant de longues minutes et quitte le site. Ce comportement fait augmenter le taux de rebond alors que le moteur a fourni, via le site, la réponse a la recherche de l’internaute.

A contrario, l’internaute qui arrive sur un site, découvre que cela ne répond pas du tout à sa requête et retourne sur la SERP (page de résultats de recherche). Ce comportement est révélateur d’une insatisfaction de l’internaute mais est comptabilité dans le taux de rebond de façon identique au comportement précédent.

Si les moteurs veulent différencier les deux expériences de navigation, ils doivent le faire en prenant en compte le Dwell Time.

Voilà comme exemple, les pages les plus visitées de G1site avec le taux de rebond et le Dwell Time :

dwell-time

Des taux de rebond qui peuvent paraître médiocre sont parfois un indicateur trompeur quand cette donnée est mise en perspective avec le temps passé sur la page, mesure directement corrélée au Dwell Time.

Le taux de clics ou CTR ou Click Through rate

Le taux de clic de votre recherche organique est le pourcentage de personnes qui ont cliqué sur le lien vers votre page Web par rapport au nombre total d’utilisateurs qui ont vu une page de votre site dans une SERP.

Le Dwell Time mesure ce qui se passe après le clic et pas le clic en lui-même.

Le temps passé sur une page

Temps sur la page est le temps qu’un visiteur a passé sur votre page avant d’aller ailleurs. Il peut s’agir d’un retour aux SERP, d’une autre page de votre site Web, d’une page marquée d’un signet n’importe où.

Le Dwell Time comme critère de classement de Google ?

Le Dwell Time fournit beaucoup d’informations à Google sur l’expérience de l’utilisateur d’un site web car il est facile de déduire que si un utilisateur passe beaucoup de temps dans un site web, c’est parce qu’il y a trouvé ce qu’il cherchait. Au contraire, si l’utilisateur quitte le site rapidement, c’est probablement parce que le site n’a pas répondu à ses attentes.

Comment mesurer mon Dwell Time ?

Voilà sans doute la raison pour laquelle le Dwell time ets un KPI moins populaire : on ne sait pas le mesurer. Il n’y a que les moteurs de recherche, Google, Bing ou autres qui disposent de cette information.

Ce n’est donc qu’indirectement que l’on peut se faire un idée de la mesure du Dwell Time d’un site.

Comment optimiser le Dwell Time ?

Les actions pour optimiser le Dwell Time font partie de l’expérience de l’utilisateur. En effet, un site qui offre une bonne expérience à ses utilisateurs aura presque certainement un Dwell Time élevé. Il s’agit donc de se concentrer sur l’amélioration de l’expérience utilisateur globale et la diffusion de contenus utiles sur vos pages.

La durée moyenne des sessions est l’indicateurs accessible dans Google Analytics qui est le plus important par rapport au Dwell Time.

Vitesse de chargement du site

La vitesse de chargement est l’un des facteurs les plus importants pour avoir un bon Dwell Time car si un site web ne charge pas son contenu rapidement, il est très probable que l’utilisateur partira sans même avoir commencé à le consulter.

Si une page web met de longues secondes avant de s’afficher, les internautes risquent de s’impatienter et va retourner rapidement sur la SERP.

Navigabilité

  • Des sliders qui occupent tout l’espace au-dessus de la ligne de flottaison apportent-ils un plus ou sont-ils là pour justifier du travail d’un webmaster ?
  • Des videos qui démarrent automatiquement au risque de mettre mal à l’aise le visiteurs et donc de le faire fuir par rélfexe.
  • Des pop-ups envahissants.
  • Des demandes d’acceptation de cookies envahissantes.
  • Des contenus illisibles sur smartphone ou tablette.
  • Des menus difficiles à afficher.
  • Etc.

Tous ces facteurs peuvent influer sur le Dwell Time à cause d’une mauvaise expérience de navigation.

Contenus de qualité

Le deuxième facteur le plus influent dans Dwell Time est la qualité du contenu publié. Les contenus de votre site doivent être axés sur les besoins des utilisateurs. Cela confirme qu’ils doivent être optimisé pour le moteur ET pour le lecteur.

Lors de la rédaction web, vous devez penser à l’internaute et écrire des textes structurés et qui répondent aux questions des visiteurs.

Des contenus plus longs

Il parait évident que si vous rédigez un texte long .. et que les visiteurs le lisent intégralement, cela leur prendra plus de temps que quelques centaines de mots.

Attention à ne pas faire de la longueur pour le plaisir, il faut rester utile et pertinent.

Des contenus interactifs

Des vidéos intégrées sur votre site peuvent considérablement augmenter le Dwell Time si les visiteurs les visionnent. Des présentations qui sont intégrées à votre site et hébergées sur slideshare peuvent aussi allonger le temps que l’internaute passe sur la page.